Icebergs Trading Post

  • Tutors : Gilles Delalex + David Serero, Virginie Picon-Lefebvre
  • Studio Critics : Françoise Fromonot, Robert Prost, Anne Debarre, Grégoire Diehl


Brief :

La fonte des glaces à un effet double : elle fait autant disparaitre des environnements qu’elle
révèle des territoires jusqu’alors figés…
Les glaciers du Groenland représentent 7% des réserves d’eau douce mondiale et, chaque an-
née, on mesure que l’équivalent de la consommation annuelle mondiale en eau fond inexora-
blement. Malgré tout, si le réchauffement climatique hâte le craquellement de la banquise et
le morcellement des glaciers, il procure également au Groenland l’opportunité d’assumer son
autonomie en redevenant acteur et souverain de cet « or blanc » aussi précieux qu’éphémère.
Ce projet de diplôme fait donc l’hypothèse d’un commerce des icebergs au Groenland qui
s’incarne à travers la création de comptoirs d’échanges internationaux. Par ailleurs, la nature
de ces objets permet de s’interroger sur le rôle de l’infrastructure en climat extrême comme
support des communautés locales en mutation. Greffés aux villes en développement de la
côte Ouest du pays, ces comptoirs de marchandises deviennent ainsi les témoins privilégiés
d’un nouvel Eldorado Polaire en créant un pont entre imaginaire occidental et réalité locale.

(lire la suite : http://issuu.com/alexandrebraleret/docs/r10_alexandre_braleret)

Ce pays de 56000 âmes pourrait se donner des airs d’émirats […] De nouvelles cités jailliront du sol, attirant des milliers d’ouvriers de l’étranger, et assurant au Groenland une prospérité sans précédent… »  – Emmanuel Hussenet-

(eng) Global warming has a double side effect on frozen territories: it turns upside down local environments as it reveals unconsidered lands.

Greenland’s massive glaciers represent 7% of the world’s fresh water resources and 177 billion tons of fresh water are turning into slush before vanishing in the sea every year… Nevertheless, these glaciers turning in icebergs could be considered as a sustainable motive force for Greenland economy by reactivating “white gold rush”. Far from science-fiction, iceberg shipping is an actual prospect: initiated in 1972 by the prince of Soudan Mohamed Al-Faisal, it is today on its way to be realized thanks to George Mougin in collaboration with Dassault System.

Thus, this project proposes an icebergs mass shipping supported by a constellation of ice-recycling trading posts along the west coast of Greenland. The “21st century Iceberg Trading Post” is a central rig system that mediates local market, iceberg transportation, price setting, harvesting deck and scientific facilities.

This diploma tries to anticipate next fresh water conflicts and depict an hypothetical Polar Eldorado that merges future Arctic zone dilemma in terms of resources, extreme latitudes living conditions and specific nature of these territories.




Trois chronologies non-exhaustives et comparées pour le Groenland

En parallèle de ces bouleversements, c’est un projet vieux de plusieurs décennies qui est remis en marche : celui de se servir des icebergs comme d’énormes réserves d’eau douce. Les premières hypothèses sur ce sujet furent communiqué en 1977 au cours de la « International Conference and Workshops on Iceberg Utilization for Fresh Water Production » où plus de 175 scientifiques du monde entier se réunirent. Aujourd’hui c’est à travers Georges Mougin en coopération avec Dassault System que ce rêve est réactualisé : le projet devrait voir le jour fin 2013 avec pour objectif de tracter un iceberg de plusieurs tonnes, des côtes du Groenland aux îles Canaries.

Le projet prend forme ici, en rapprochant ces deux idées : celle d’une autonomie pour le Groenland (et donc d’un besoin d’infrastructure pour s’ouvrir à l’internationale) et celle d’une hypothèse de commercialisation des icebergs comme matière première (en anticipation des futures conflits liés à l’eau dans le monde).

Repartir de la définition de « comptoir » (de marchandise) pour planifier le programme de cette infrastructure marchande semble être adapté : l’Histoire montre bien que ce type de structure fût l’embryon de nombreuses villes (Venise, New York, Shanghai etc.), les échanges commerciaux étant le nerf vital de leur développement. Naturellement, on ne pourrait pas parler de comptoir sans faire référence au colonialisme qui puise ses racines dans ce système et qui fait en a fait une arme de contrôle étatique, d’asservissement des populations et de pillage de leurs ressources. En contre-pied à cette histoire colonialistes (toujours d’actualité), on souhaite ici considérer le comptoir comme une structure au service du développement des communautés locales du Groenland.

L’hypothèse proposé ici est celle d’une constellation d’infrastructures économico-portuaires – spécialisées dans l’exportation d’icebergs et l’importation de denrées du monde entier – qui viendraient se greffer aux villes de la côte Ouest du Groenland. L’infrastructure est ici envisagée comme interface ente le local et le global : d’une part, une porte d’accès à l’international grâce à un terminal maritime et d’une autre part, un support aux villes locales avec la mise en place de halles de marché et d’espaces dédiées à la recherche.

Le milieu étant qualifié par des températures négatives quasi-continue ainsi qu’un calendrier saisonniers extrêmement singulier (jour continu, nuit polaire), il conditionne très largement l’architecture qui peut si implanter. Le programme étant concentré sur l’échange, les flux et les contacts entre personnes, les questions de physiologies et de bien-être dans cette structure sont primordiales. Pour cette même raison, la notion de communauté est fondamentale dans ses régions : on s’y rassemble pour se réchauffer et surtout pour négocier, l’oralité appelant au troc et à la culture de l’échange.

A Halle de marché

B Espace Clos Multifonctionnel

C Transition vers embarcadère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s